4iQ découvre 41 Go de données piratées

4iQ découvre 41 Go de données piratées

Actualités, News 0 Comment 30
La société américaine de sécurité 4iQ, a fait la découverte de 41 Go de données piratées. La prise correspond à 1,4 milliard d’identifiants, tous reliés à des mots de passe d’internautes très peu vigilants. C’est à l’heure actuelle la plus grosse prise jamais effectuée dans le domaine de la sécurité sur Internet et de la lutte contre le piratage informatique.

Des données sans cesse grandissantes

 

Selon ce qui a été dévoilé comme information au sujet de cette colossale prise, c’est en fouillant dans le deep et le dark web que la société américaine 4iQ est, par hasard, tombée sur ces données illicitement acquises par les pirates. Les informations étaient stockées sur un forum interlope. 41 Go de données personnelles et confidentielles d’internautes, des mots de passe reliés à des comptes, soit 1,4 milliard de credentials, précise l’entreprise de sécurité.
Ce qui semble encore plus effrayant, c’est que, selon l’hypothèse de 4iQ, les données allaient sans cesse grandissant dans la mesure où la plateforme recevait régulièrement de nouvelles données piratées, ce qui entre autres expliquerait sa taille hors norme. Il apparait aussi que plus de la moitié des fichiers piratés proviennent des fichiers Exploit.in et Anti Public, identifiés dans d’autres cas de pirateries. Mieux, selon les explications apportées, ce sont 14 % des données découvertes qui ont été nouvellement ajoutées. Ce chiffre représente près de 200 millions de mots de passe et d’identifiants.
La société qui a fait cette fameuse découverte a aussi laissé entendre que les données dérobées aux internautes étaient accessibles à n’importe qui. En d’autres termes, il se pourrait qu’un autre pirate ou d’autres pirates fussent entrés en possession des mêmes données bien avant la découverte.

Quand les internautes prennent de mauvaises habitudes

 

Selon les explications de l’entreprise de sécurité 4iQ, le travail de pêche aux données des pirates a été grandement facilité par la négligence des internautes. En effet, la société a constaté que la grande partie des comptes qui ont été piratés sont ceux dont les propriétaires font usage d’un mot de passe unique pour tous les comptes dont ils disposent, ou ceux dont les mots de passe sont d’une facilité déconcertante. En guise d’illustration, 4iQ relève que 5 mots de passe reviennent de manière fréquente. Il s’agit de : « 123456 », « 123456789 », « qwerty », « password » et « 111111 ».
En d’autres termes, quand bien même il faut avouer que les pirates informatiques sont redoutables, c’est avant tout la négligence des utilisateurs eux-mêmes, qui sert de terreaux à ses individus malveillants. Pour rappel, les dernières mises à jour en matière de conception de mots de passe préconisent de choisir une suite de caractère long, mais facile à retenir. Plus le code de sécurité est long et plus de temps il faudra pour le décoder. Une suite de 26 caractères nécessiterait au moins 50 ans. Les analyses se poursuivent et il se pourrait que d’autres informations soient rendues publiques au sujet de cette prise.

Des faits similaires

 

En 2015, une prise du même genre avait déjà eu lieu ; et même bien avant. En 2014, Hold Security avait déjà dévoilé qu’un groupe de pirates informatiques russes était arrivé à compiler une masse de données informatiques très importantes. L’entreprise avait fait allusion à 1,2 milliard d’identifiants uniques pour un total de 4 milliards d’identifiants provenant d’environ 420.000 sites web. Le nom qui fut donnée à cette prise fut CyberVor.

Author

Maceo Ouitona
Maceo Ouitona

Journaliste et Traducteur EN-FR et ESP-FR, Maceo est passionné de tics, de gadgets électroniques, de E-commerce et surtout d'écriture. Il a exercé en tant que journaliste au sein de médias comme Afrizap, Le Business Journal, Ecce Africa, et exerce en tant que freelance au sein de plusieurs entreprises à travers le globe.

Leave a comment

Search

Back to Top