Apple, nouveau propriétaire de Shazam ?

Apple, nouveau propriétaire de Shazam ?

Actualités, News 0 Comment 25
Si en ce qui concerne la reconnaissance vocale et faciale, Apple connaît des avancées fulgurantes, contrairement à beaucoup de ses concurrents, dans le domaine du streaming de musique, la marque à la pomme traîne un gros retard alors qu’elle est propriétaire de l’une des plus grandes plateformes de proposition de contenu musicale au monde, iTunes.

Quand Apple tente de rattraper son retard

La nouvelle a été rendue publique ce 11 décembre, et elle vient confirmer les rumeurs qui couraient à ce sujet. Il semblerait donc qu’Apple ait pris conscience du retard qui est le sien dans un domaine où il aurait pu devenir incontournable. Mais la question majeure reste de savoir si cette acquisition de Shazam pourra permettre au géant américain du smartphone de sortir de l’ornière de son retard.
Shazam est une application qui permet dans un premier temps de reconnaître une musique puis de la chercher sur le net avant de la télécharger. Une application qui, selon les déclarations des dirigeants de l’entreprise, a été téléchargée un milliard de fois. Certes, le chiffre est impressionnant, mais que vaut-il devant les 140 millions d’abonnés que revendique Spotify ? Et il ne faut pas non plus oublier l’autre géant du streaming qu’est YouTube. C’est dans cette jungle qu’Apple espère retrouver un second souffle en entrant en possession de Shazam.

Shazam et Apple serait complémentaires

Il faut dire que dans le giron des affaires d’Apple, Shazam n’est pas un nouveau venu. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’annonce de l’acquisition n’a pas été une surprise pour beaucoup d’observateurs. Shazam est d’ailleurs sur la liste des toutes premières applications de musique qui ont été proposées par l’Apple Store. C’est pour cela qu’Apple estime qu’il existe une complémentarité entre les deux. La marque américaine de smartphone compte pour ainsi dire mettre les avantages de Shazam à son profit pour redorer son blason, mais à quel prix ?

400 millions de dollars en jeu

Selon les derniers développements, il est mentionné une somme de 400 millions de dollars. Pourtant, la dernière clôture en bourse portait la valorisation de Shazam a plus d’un milliard de dollars. Toute analyse faite, des observateurs comme Reuters ou Recode en ont déduit qu’il sera visiblement question d’un deal et non d’un rachat complet de Shazam. Les deux sociétés trouveront donc un moyen de coopérer de sorte à permettre à Apple de remonter la pente de son retard.

Shazam, une histoire à succès

Shazam a vu le jour en 1999. A cette époque, il fallait utiliser un numéro pour envoyer un message afin d’identifier une chanson. Mais pas pour la télécharger évidemment. Avec l’arrivée d’Internet, le fonctionnement a évolué en même temps que les possibilités. En 2011, de la musique exclusivement, Shazam passe aussi aux spots publicitaires et aux émissions de TV.  En 2015, s’ajoute le reconnaissance visuelle.
L’entreprise se porte pour le mieux et Apple pourrait bien en profiter aussi. En 2016, Shazam a connu une progression de son chiffre d’affaires de l’ordre de 14% en une année, un chiffre portée à 40,3 milliards de livre sterlings. Parallèlement les pertes se sont réduites. Alors qu’elles étaient de 16,7 millions de livres sterlings en 2015, elles sont passées à 3,7 milliards en 2016.
Il faut également souligner que Shazam a réalisé une collecte de 28 millions d’euros lors de la dernière levée de fonds. La plateforme a aussi a son actif plus de 525 millions de téléchargements. Selon les chiffres disponibles, ce sont au moins 100 millions d’utilisateurs qui se connectent chaque mois avec l’application. Il est aussi à faire relever que ce sont plus de 400 millions de chansons qui sont achetées sur iTunes et Google Play après avoir été identifiées par des utilisateurs de Shazam.

Author

Maceo Ouitona
Maceo Ouitona

Journaliste et Traducteur EN-FR et ESP-FR, Maceo est passionné de tics, de gadgets électroniques, de E-commerce et surtout d'écriture. Il a exercé en tant que journaliste au sein de médias comme Afrizap, Le Business Journal, Ecce Africa, et exerce en tant que freelance au sein de plusieurs entreprises à travers le globe.

Leave a comment

Search

Back to Top