Cloud Shell : Microsoft mijote une version light de Windows 10

Cloud Shell : Microsoft mijote une version light de Windows 10

Uncategorized 0 Comment 11

Si Windows reste un système d’exploitation apprécié de tous, il n’en demeure pas moins qu’il est assez lourd. Et l’autre écueil de l’OS est que tous ses services ne sont pas quotidiennement utiles. Microsoft réfléchirait donc actuellement à une édition light où seuls les composants essentiels seraient installés sur l’ordinateur. Cette version porte le nom de code Cloud Shell.

« Conçue pour le monde informatique moderne »

Selon les informations du site Petri, cette version légère de Windows 10 que la firme de Redmond est en train de concocter serait « conçue pour le monde informatique moderne ». Elle s’inscrit également dans le cadre d’une initiative de la firme de réussir un portage de son dernier OS en date sur des machines équipées de processeurs ARM qui, eux, sont moins puissants que les processeurs X86 que l’on retrouve au niveau des PC classiques. Non seulement le but visé est-il de rendre Windows plus moderne, mais il y a également le souci de le rendre plus simple. Une approche qui n’est pas sans rappeler Chrome OS ou le principe du client léger. La compagnie fondée par Bill Gates s’était déjà aventurée sur ce terrain d’une version allégée de son système en concevant Windows RT. Une expérience qui, malheureusement, n’aura pas été fructueuse.

Certaines fonctionnalités seront déportées vers le Cloud

Avec Cloud Shell, seules les tâches principales seront exécutées, tandis que le reste des fonctionnalités seront implantées dans le Cloud et usitées selon les besoins. En fait, seul le noyau de Windows sera installé sur les machines histoire de réduire la consommation d’énergie et d’occuper moins d’espace ou encore moins de mémoire. Ce qui reste du système sera stocké ou sera exécuté grâce aux serveurs Azure de Microsoft. On comprendra donc que les utilisateurs devront avoir une connexion Internet et devront surtout souscrire à un abonnement afin de pouvoir s’en servir. Ce qui est un peu à l’image de Windows 10 Enterprise avec sa formule de souscription et le modèle utilisé par Office 365.

On n’aura pas besoin de chercher loin pour trouver quelques avantages intéressants à cette innovation : l’autonomie et la puissance des appareils portables seront renforcées, ce nouvel OS se voulant moins consommateur. En plus, les utilisateurs pourront retrouver leur bureau, leurs paramètres, leurs applications ainsi que leurs données à partir de n’importe quelle machine. Ils pourront également se confectionner un Windows « à la carte » selon leurs besoins ; ce qui épouse très bien la politique de la firme de Redmond qui aime plus considérer son OS comme un service. Au niveau des entreprises, le Cloud Shell permettrait de réduire les besoins de renouvellement de matériel et simplifierait significativement les mises à jour logicielles ou de sécurité.

Bien qu’aucune date précise n’ait encore été annoncée, on sait que le Cloud Shell sera lancé en 2017. Plus d’informations viendront sûrement lors de la conférence Build de Microsoft pour les développeurs qui se tiendra à Seattle.

Author

Sem DJEGUEDE
Sem DJEGUEDE

Ingénieur IT & MBA, il est avant tout un entrepreneur passionné des technologies mobiles et de voyages.

Leave a comment

Search

Back to Top