La 5G : Une révolution se prépare pour Internet

La 5G : Une révolution se prépare pour Internet

Actualités, News 0 Comment 28

Pendant que certains n’ont pas la chance d’avoir accès à une connexion Internet et que les autres qui y ont accès n’ont tous pas encore eu le privilège de gouter au plaisir du réseau 4G, l’avènement de son successeur est déjà imminent. La 5G, après avoir eu droit à son logo officiel, est annoncée pour pointer le bout de son nez fin 2019 – horizon 2020 et devrait être une révolution aussi bien numérique qu’économique.

La 5G sera 100 fois supérieure à la 4G

Nous nous trouvons à une ère où les objets connectés foisonnent. Des prouesses technologiques telles que la domotique, les voitures connectées, les opérations de chirurgie via robots, etc. nécessitent indéniablement que le réseau se mette au niveau. C’est-à-dire qu’il doit être plus rapide et avoir un temps de latence assez réduit. Et c’est justement pourquoi, alors que la 4G ne s’est même pas encore bien répandue, les experts de la chose planchent déjà sur son successeur : la 5G. Cette dernière a eu droit à son logo officiel il y a quelques jours et devrait être une vraie révolution. Sur smartphone par exemple, le nouveau réseau devrait être 100 fois plus rapide que la 4G actuelle. Lors d’essais communs effectués par Orange et Ericsson, les deux firmes de téléphonie ont affirmé avoir atteint la barre des 10 gigabits pendant que la 4G n’atteint que 300 mégabits au maximum.

Quant au temps de latence dans l’acheminement de données (qui se trouve être le réel objectif de la 5G), l’on pourra passer d’un temps de réaction d’une demi-seconde à un temps de réponse de moins d’une milliseconde.

5G, une avancée numérique qui déteindra également sur l’économie

Le nouveau réseau 5G ne se contentera pas d’être une révolution numérique. Selon une étude qui a été conduite par le cabinet britannique IHS Market, elle devrait favoriser la création de 22 millions d’emplois dans le monde entier d’ici 2035 et rapporter pas moins de 11,3 milliards à l’économie mondiale. Entre autres estimations, la Chine pourrait en tirer 927 milliards d’euros, les Etats-Unis 677 milliards d’euros, l’Allemagne 200 milliards d’euros en plus d’un million d’emplois crées.

A lire ces chiffres on comprend aisément pourquoi certains pays tels le Japon, la Corée du Sud (la 5G sera testée à l’occasion des jeux olympiques d’hiver à Pyongyang en 2018) du côté de l’Asie, ainsi que la Finlande et la Suède en Europe se préparent déjà pour cette grande avancée numérique.

Malheureusement, la France ne fait pas partie du lot ; elle a déjà beaucoup de mal à démocratiser la 4G sur le plan national. « Il va falloir un vrai travail de fond de l’État et du régulateur pour que la France ne soit pas en retard pour le déploiement de la 5G. Les pouvoirs publics français ne sont pas très actifs par rapport à l’Allemagne ou même à l’Italie. Les Italiens sont à fond, comme rarement on les a vus », explique Laurent Fournier DG de Qualcomm France.

Author

Sem DJEGUEDE
Sem DJEGUEDE

Ingénieur IT & MBA, il est avant tout un entrepreneur passionné des technologies mobiles et de voyages.

Leave a comment

Search

Back to Top